Hadrennes Wood
« Les chiens laissent des empreintes de pattes dans nos cœurs »
Le Labrador
Il existe de nombreux livres et sites qui détaillent les caractéristiques et besoins du Labrador, comme par exemple celui-ci 
 En ce qui concerne mon expérience avec mes propres chiennes, mes chiens seront plutôt de ce type :  
• Bien que calme à la maison, c’est un chien très actif et dynamique qui aura besoin de balades quotidiennes et appréciera particulièrement partager une activité sportive ;  
• assez sensible et très réactif dans sa manière d’apprendre ; ce sera un chien à éduquer avec finesse, de manière intelligente et respectueuse ; 
• sa socialisation ne devra pas être prise à la légère ; 
• très attaché à sa famille et plutôt dynamique, les moments de solitude et l’inactivité seront difficiles à supporter…  
La perte de poils des labradors n’est pas une légende et, si vous êtes plutôt du genre « maniaque de la propreté », le labrador n’est peut-être pas votre compagnon canin idéal ! 
LE LABRADOR ET SES DEUX GRANDES LIGNÉES D’ÉLEVAGE ; « beauté » et « travail ». 
Je commencerai d’abord par souligner ici que, si je ne rentrerai pas dans les détails pour différencier les deux lignées, c’est par souci d’humilité. En effet, ce que je peux partager dans ce qui suit ne m’a été appris, au fil des ans, que par mes propres chiennes et n’engage donc que moi. 
Il existe, chez le labrador retriever, deux grandes lignées d’élevage souvent nommées comme suit :  
• La lignée de « chiens de beauté / exposition ».  
• La lignée de « chiens de travail ».  
 
Cela ne veut pas dire que si vous ne désirez pas participer à des « expositions canines », il vous faut vous tourner vers le « chien de travail » ou que si vous ne voulez pas travailler avec votre chien, vous deviez vous tourner vers le « chien de beauté ».  
Cependant, je pense qu’il est important de tenir compte des différences entre ces deux lignées lorsque vous vous mettez en recherche d’adoption d’un chiot labrador retriever. 
 
Effectivement, si deux chiens d’une même lignée peuvent être déjà différents puisque « uniques », il existe encore plus de différences entre deux chiens issus des deux lignées précitées. 
Je tiens ici à insister sur le fait que les chiens issus des deux lignées peuvent être tous deux de très bons compagnons de vie, de très bons assistants à la chasse, comme devenir de très bons chiens d’assistance… qu’ils aiment autant les activités sportives, l’eau, les jeux et sont l’un et l’autre très proches de leurs maîtres, etc.  
Dans les grandes lignes, les différences :
Bien que tous les éleveurs appliqués que je connaisse tiennent compte des qualités morphologiques des chiens reproducteurs, de leur bonne santé ainsi que de leurs potentialités au « travail », la sélection effectuée par chacun est tout de même différente puisqu’elle reflète les attentes, les goûts personnels et les espoirs de chaque « éleveur ».  
Les termes « beauté » et « travail », utilisés pour nommer les deux lignées, mettent tout de même, de manière explicite, l’accent sur les priorités de chacune des deux lignées. Et si les chiens issus des deux lignées sont « de vrais labradors », ils se ressemblent autant qu’ils se différencient par un tas de petites choses… 

Du point de vue morphologique, les images seront plus explicites que les mots et je vous conseille donc, d’observer avec attention les photos des éleveurs des deux lignées. Vous trouverez de nombreux liens d’éleveurs sur le site du Belgian Labrador Retriever Club ( http://www.blrc.be/?page_id=3333&lang=fr ). 
Pour le dire de manière simple et caricaturale, en observant les photos, vous constaterez que les labradors issus de lignées de beauté sont plus « costauds » que nos labradors de lignées de travail, dont la morphologie pourrait être qualifiée de plus « légère / athlétique » … 
• Du point de vue du tempérament, il est difficile de définir avec clarté ce qui différencie les deux lignées et je ne voudrais pas que mes mots soient perçus comme une critique négative à l’encontre de l’une des deux lignées. C’est pourquoi je vous conseille d’aller à la rencontre de chiens adultes de chacune des deux lignées, chez leurs éleveurs, avant de vous faire une idée et de faire votre choix…  

Pour le dire de manière simple et caricaturale, je dirais que les chiens de lignées de travail ont, de manière générale, une «sensibilité » plus prononcée. 
LE TRAVAIL DU LABRADOR 
Même si vous ne désirez pas travailler avec votre chien, je pense qu’il est important de savoir ce pour quoi ce chien a été sectionné durant des décennies, afin de mieux le comprendre et de répondre, au mieux, à ses besoins… 
Le labrador est un chien de chasse de la famille des Retrievers. Son «travail» consiste à retrouver et à rapporter le petit gibier tiré à la chasse. Ceci explique, entre autres, son dynamisme, son plaisir à courir les campagnes en suivant son nez et à apprécier particulièrement de transporter et rapporter toutes sortes d’objets ; même à la maison !
Bien que je n’aie rien contre la chasse, je n’y participe plus avec mes chiennes car si cette activité est passionnelle pour mes chiennes, je n’y prends, personnellement, pas de plaisir.  
Cependant, comme je reste une grande passionnée du «travail» des retrievers, je partage chaque semaine avec elles, depuis une quinzaine d’années maintenant, des entrainements en simulations de chasse.  
Nous apprenons donc à nos chiens à trouver et à rapporter, «dans les règles de l’art», des «apportables / dummies», qui font office de petit gibier.  
Nous nous entrainons donc seules et aussi avec un groupe de personnes passionnées également. Ce groupe est conduit par notre entraineur : Marc Jacquet.  
Dans son apprentissage, Marc m’a appris, entre toutes autres choses, à chercher à former une équipe avec mes chiennes et à toujours «travailler» dans le respect et l’amour de celles-ci.  
«Travailler» avec son chien renforce la confiance et la complicité mutuelle entre le maître et son chien ; c’est passionnant !